Avant j’étais rond et mal dans ma peau

Rond, bouboule, et enveloppé depuis mon plus jeune âge, la question du sport ne s’était jamais vraiment posée pour moi. C’était clairement pas mon truc (pourquoi se crever au sport quand on peut jouer à la Nintendo 64 toute la journée ou entraîner son Dracaufeu !?). Et de toute façon psychologiquement je me disais « c’est pas de ma faute, je suis comme ça, j’ai une autre morphologie que les autres, et puis c’est tout ».

“De toute façon quand on n’a pas envie, on trouve toujours une (bonne) excuse…”

 

Un physique instable

Durant mon adolescence, j’ai connu l’effet yo-yo. Pourtant je ne cherchais ni à prendre, ni à perdre du poids. Pour être franc ça n’étais pas super drôle, et j’ai continué à être relativement rond jusqu’à mes 21 ans. J’en profite pour souligner qu’être enveloppé n’est pas une honte ! Pour moi il n’y a absolument pas de modèle ou de “normalité”.  Je ne suis juste pas bien dans ma peau avec mes kilos “en trop”. Rappelons quand même qu’un surpoids trop prononcé reste dangereux pour la santé (tout comme le fait d’être trop maigre).

 

Dire stop : j’ai choisi de changer et perdre du poids

Voici l’étape la plus joyeuse de cet article. Après avoir maltraité mon corps pendant toutes ces années à coups de pizzas, bonbons, bières et chocolats en sur-dose, j’ai décidé (pour la 150 ème fois) de changer. Sauf que cette fois, je l’ai fait ! Et plus important encore, je l’ai fait pour moi-même.

En 3 mois j’ai perdu environ 15 kg (oui, c’est trop rapide, et c’est pas bon, je sais…). J’ai changé mon mode de vie, et aussi beaucoup de mentalité. Plutôt que de me dire “je commence lundi”, j’ai agit tout de suite. À quoi bon perdre un jour de plus ? Croyez-moi, 15 kilos quand on est petit, ça fait une grande différence.

Je me suis mis à boire beaucoup plus d’eau (c’est con à dire hein ?). J’ai mangé beaucoup plus sein, et surtout : fini le grignotage. J’ai fait beaucoup de footing, bien qu’étant enfant j’étais étrangement toujours malade le jour du cross… Au début 4km c’était beaucoup trop, mais de semaine en semaine je me suis surpris à mettre un jour le réveil à 5 heure du matin, pour courir 20km. Soit 5 fois plus que ce qui me semblait trop dur au départ. J’ai transformé toutes les mauvaises excuses en bonnes raisons d’aller courir (sous le soleil, le vent, la pluie : OSEF). En 3 mois j’avais changé, autant physiquement que dans ma tête. En bonus j’étais moins fatigué et je dormais mieux. Les compliments et encouragements m’ont beaucoup aidé. Du coup j’ai même pris ma paire de running en vacances pour courrir avec mes amis qui étaient tous plus sportifs que moi avant.

 

Stabiliser mon poids (plus ou moins…)

Durant 1 an et demi, j’ai donc stabilisé mon poids. Même en faisant moins de sport, car j’ai appris à manger autrement. Je me suis rendu compte que chaque année, avec le retour du froid, je laissais tomber le footing quand l’hiver approche.

Ces derniers mois, j’ai repris 3 ou 4 kilos. Quand on est amoureux, on a tout le temps faim ! Ça a sonné l’alerte et du coup je me suis remis, avec beaucoup du mal je dois l’avouer, à refaire plus sérieusement du sport. C’est là que je veux en venir…

 

Aller encore plus loin dans le sport

Se transformer physiquement, ce n’est pas juste faire des effort pendant 3 mois. C’est un mode de vie. Je me suis laissé un peu aller à nouveau. Mais je veux m’y remettre, et même aller plus loin. C’est pour ça que j’aimerai partager avec vous cette expérience. N’hésitez donc pas à suivre le blog pour continuer à suivre cette aventure ensemble !

Dresseur de Pokemon depuis ma tendre enfance, je suis ici pour partager mes passions avec vous : musique, cinéma, photos. Plein de trucs cool quoi !