Je vous le disais récemment, j’ai envie de me remettre à la photographie et de partager mes expériences avec vous. Alors pourquoi pas commencer par une petite mise au point sur mon matériel photo avant de commencer ? Quel matos j’utilise ? Je vous détailles tout ça.

 

Mon boitier : CANON EOS 6D

Utilisateur de la marque Canon depuis toujours, je suis attaché à la simplicité d’utilisation de leurs boitiers. Après avoir eu 3 reflex successifs d’entrée de gamme (400D / 500D / 550D) j’ai sauté le pas pour investir dans un Full Frame. Après avoir longuement consulté divers tests et avis, mon choix s’est porté sur ce petit bijou qu’est le EOS 6D et je ne regrette absolument pas mon achat. Evidemment je n’aurai pas dit non à un petit 5DMARKIII mais mon budget n’est pas illimité non plus (rires).

J’adore ce boitier et contrairement à mes précédents reflexs je pense que je ne suis pas près de m’en séparer !

 

Objectif : CANON 24-105mm F4.0 (série L)

Cet objectif accompagnait en fait mon appareil photo dans le kit que j’ai acheté. C’est d’ailleurs celui que j’utilise le plus souvent, à tort ou à raison, de part sa polyvalence et son piqué fort sympathique. Je pense qu’il vaut mieux privilégier des focales fixes, mais si on apprends à se déplacer plutôt que de jouer avec le zoom comme tonton Bernard, on apprends vite à développer son propre style.

 

Objectif : CANON 70-200mm F4.0 stabilisé (série L)

J’ai hésité avant de sauter le pas. Mais l’envie d’avoir une focale plus longue était trop forte. Après avoir cassé mon cochon en porcelaine j’ai donc choisi ce modèle en 70-200mm. 4 options s’offraient : pour des budget différents : le modèle en F2.8 (stabilisé ou non) le modèle en F4.0 (stabilisé ou non). Pour le moment je ne regrette pas mon choix même si paradoxallement je manque un peu de « recul » car je ne l’ai que trop peu utiliser pour l’instant.

J’ai eu l’occasion de vraiment l’utiliser lors d’un shooting de mariage After Day, et c’était vraiment le pied ! Le piqué est extraordinaire et le problème c’est qu’on prends trop vite goût aux cailloux de série L je crois 😀

 

Objectif : 50mm F1.8 (focale fixe)

Cet objectif est pour moi un vrai coup de coeur. Son rapport qualité / prix est exceptionnel. Dans mes début en photographie je ne connaissais pas le principe de l’ouverture. Je regardais uniquement les plages de focales… (mais quel idiot !). C’était incompréhensible pour moi d’acheter un 50mm alors que je possédais mon 18-55mm de base (mais quel idiot je vous dit !).

Puis j’ai pris le temps de comprendre. J’ai acheté le 50mm en 1.8 et je me suis pris une grosse claque dans la face 🙂 Là j’ai vraiment compris l’importance de l’ouverture sur un objectif. Et même si on pense qu’un caillou à moins de 100€ ne sera pas de bonne facture, je vous assure que c’est FAUX et que ce petit joujou en focale fixe vous offrira des possibilités plus que géniale.

 

Objectif : Samyang 8mm F3.5 (manuel)

Le « fisheye du pauvre » qui a déjà beaucoup fait parler de lui sur internet. Avec son utilisation totalement manuelle (ouverture et mise au point) et une qualité largement correcte pour son prix, ce fisheye a su me séduire lorsque j’étais encore étudiant.

Il fait son travail à hauteur de sa réputation et mérite les compliments et les défauts qu’on lui confère. Petit bémol cependant, je suis passé sur un appareil photo plein format (avant j’utilisais des appareil à capteurs APS-C et non pas FF). Du coup j’ai des photos du genre « oeil de boeuf » qui ne remplissent plus le cadre.

Je reviendrai donc plus en détail sur le Samyang 8mm dans un prochain article : faut-il le garder ou non avec un réflex plein format ?

 

Grip : capacité 2 batteries

Un grip c’est bien, c’est beau, c’est pratique. Mais c’est aussi lourd ! La seule chose qui m’a poussé à prendre ce grip est le fait d’être éventuellement amené à couvrir des évènements : mariage, inaugurations, etc…

Un grip devient une sécurité en terme d’autonomie et il permet parfois d’avoir son appareil mieux en main je trouve.

 

Filtres

Je possède 2 filtres différents dans ma sacoche, pour des style de photos complémentaires.

  • Le premier est un filtre Anti UV de 77mm pour mon 24-105mm. Il s’agit du Hoya Pro1D. Le but de ce type de filtre est d’améliorer le contraste de vos photos et la saturation des couleurs. Il aura également pour effet d’éliminer des reflets indésirables (très pratique pour des cours d’eau par exemple) et donnera beaucoup plus de pep’s  à une photo de nuages.
  • Le second est un filtre à densité neutre de diamètre 67mm pour mon 70-200mm. Celui-ci ne joue par réellement sur les couleurs je trouve (bien que…) mais il permet de réaliser des photos avec un temps de pose sensiblement plus long. Les possibilités sont alors énormes 🙂

 

Flashs : Cactus KF36 + Speedlight

Lorsque j’avais tout juste 18 ans j’ai commencé à m’intéresser à la l’importance de la lumière dans la photographie. On parle souvent de cadre, de temps de pose, d’ouverture, etc… Mais la lumière on en parlera toujours trop peu à mon goût.

  • Mon choix s’était donc tourné vers les célèbres Cactus KF36 (très bons pour leur prix malgré un gabarit imposant et des réglages totalement manuels). A cela j’ai ajouté un émetteur et des récepteurs, et le tour est joué : on obtient des flashs à distance utilisables en toute situation, ou presque 🙂
  • Depuis j’ai également investi dans un flash Speedlite YN685 afin d’avoir également un flash d’appoint à fixer sur la griffe de mon boitier. Du coup je possède donc 3 flashs utilisables à distance, et 1 directement sur mon appareil photo.

 

 

Eclairage et fond uni

  • Afin d’accompagner mes flashs à distance j’ai opté pour 3 boites de lumière repliables de chez lovinpix. Deux aux dimensions 80×80 cm et une de 60 x 60mm. Très pratique mais pas grand chose à en dire dessus si ce n’est que je les utilises même en extérieur.
  • J’avais également acheté un kit pour accrocher des toiles de fond, je crois que celui-ci venait d’Amazon mais j’avoue ne plus être sûr à 100%…

 

 

Sac de transport : Amazon

Là par contre je suis certain que mon sac provient d’Amazon puisque c’est écrire dessus. Je ne suis pas pro Amazon, je cherchais simplement un sac pratique, suffisamment robuste et pas trop cher. Il fallait impérativement que celui-ci soit personnalisable, avec ici le système à scratch qui permet de définir des emplacements de rangement comme bon vous semble.

Il est agréable à utiliser et fait parfaitement l’affaire pour mon utilisation.

 

Dresseur de Pokemon depuis ma tendre enfance, je suis ici pour partager mes passions avec vous : musique, cinéma, photos. Plein de trucs cool quoi !