chaise avis cinéma film Spy

Nocturnal Animals

Nocturnal Animals est un Drame Thriller réalisé par Tom Ford (A Single Man) dans lequel nous avons le plaisir de retrouver l’excellent Jake Gyllenhaal, Amy Adams, Michael Shannon et Aaron Taylor-Johnson.

L’histoire du film

Sans spoiler, l’histoire du film est assez délicate à expliquer car elle mélange plusieurs intrigues. Dans les grandes lignes, nous y retrouvons Susan : une galeriste douée pour l’événementiel en milieu artistique et plutôt hype. La jeune femme nous apparaît bien triste dans un décors sombre. Au yeux de tous elle vit le couple parfait, mais en réalité délaissée de son mari, souffrant d’insomnies, elle reçoit un beau jour un livre de son ex-mari : Edward. Ce livre lui est dédié et Edward l’invite lui faire part de son ressenti.

Page après page, Edward se met en scène au travers du personnage de Tony. Ce père de famille se retrouve au mains d’un groupe de jeunes (très) mal intentionnés qui l’abandonneront au milieu de nul part après avoir kidnappé sa femme et sa fille.

Susan fait le lien entre les tristes évènements de ce drame sombre et leur histoire passé qui l’a amenée à sa tristesse d’aujourd’hui…

 

clap-cinema

Nocturnal Animals : mon avis

L’année commence extrêmement bien avec un Jake Gyllenhaal toujours aussi époustouflant à l’écran ! Le début du film me faisait légèrement peur avec des scènes plutôt longues et une sensation d’avancer au ralenti. Puis j’ai compris…

Le film gère avec brio le parallèle entre l’histoire du drame rédigé par Edward et la vie actuelle et passée de Susan.  La tension est telle que, tout comme Susan, nous sommes totalement immergé dans l’histoire d’Edward à tel point de le confondre avec son personnage fictif « Tony ». Tous les acteurs sont impeccables et l’ambiance sombre et tendue nous tient en haleine tout le long.

Nocturnal Animals est parfaitement maîtrisé : tant dans la mise en scène que dans son déroulement et son ambiance qui met mal à l’aise. Malgré un plot relativement simple dans le livre : Edward et sa famille sont attaqués par un gang, l’histoire est bien plus complexe. En effet, le personnage de Tony est extrêmement similaire à Edward… Sa femme ressemble « étrangement » à son ex-femme, etc…

L’équilibre entre la fiction de ce livre et le message qu’Edward souhaite transmettre à Susan est parfait. L’histoire de Tony reflète à la fois la vie qu’Edward et Susan auraient pu connaitre s’ils ne s’étaient pas séparés, mais aussi les faiblesses d’Edward… Paradoxalement cela a également un effet d’électrochoc sur Susan qui, mal dans sa peau, mal dans sa vie, va traverser le temps pour se remémorer ses choix et son passé avec Edward. En bref, c’est excellent.

Le film fait preuve d’un réalisme et d’une violence, notamment psychologique, qui fait froid dans le dos. C’est intense, crispant et stressant à la fois. La mise en scène est remarquable avec un choix de couleurs, des jeux de plans, une philosophie (avec l’art, des tableaux, etc…) et un montage superbement bien réalisé. Il y a eu un vrai travail de recherche dans les images et le montage. Nocturnal Animals est violent, au sens propre et psychologique. Le développement de l’histoire monte en intensité et les choix sont cohérent. Plus les personnages se évolue, plus on comprends où le film veut nous mener. Cependant, il peut être vu de plusieurs manière, les personnages et évènements du livre sont des métaphores, Susan serait-elle elle-même représentée plutôt par les assaillants…? Ayant détruite sa propre vie et celle d’Edward ? A vous de juger.

 

Chacun est libre d’interpréter la fin à sa manière, mais pour moi il s’agit d’une des pépites de ce début d’année.

 

 

Points positifs et négatifs

Maîtrise du récit.
Jeu d’acteur incroyable.
Mise en scène approfondie et recherchée.
Un twist de fin un peu facile.

NOTE GENERALE : 18/20

Il est indispensable de préciser qu’il ne s’agit ici que de mon avis concernant le film “Nocturnal Animals”. En aucun cas je n’ai la prétention de me déclarer “critique de cinéma”. Cet article est bien entendu mon avis personnel / subjectif. En espérant d’ailleurs que tout le monde ne soit pas d’accord avec tout ce qui est dit ci-dessous, pour en débattre dans les commentaires.

Dresseur de Pokemon depuis ma tendre enfance, je suis ici pour partager mes passions avec vous : musique, cinéma, photos. Plein de trucs cool quoi !